Archives de catégorie : Hypnose à l’hôpital

L’efficacité de l’hypnose en question

Vos deux premières questions sont généralement à propos de l’efficacité de l’hypnose et si ça va marcher sur vous ? Je vous rassure généralement lors de la prise de rendez-vous. Et puis  lors de votre première séance, lorsque je vous explique comment ça va se passer. On parle aussi des raisons qui font que vous entamez ce travail sur vous-même. Et de votre motivation, qui fait que vous laissez alors souvent transparaître de puissantes émotions.

Puis, lorsque vous revenez de votre voyage intérieur avec vos propres réponses, vous savez que ça pourra aller plus loin. Si vous le souhaitez… Et il n’est alors plus besoin de poser des questions, mais de savoir jusqu’où vous pourrez vous retrouver vous-même !


Cerveau et psy

Question de la semaine :

L’efficacité de l’hypnose est-elle scientifiquement démontrée ?

Le 03.03.2017 à 12h44


Lise Loumé — Spécialiste santé au pôle digital de Sciences et Avenir

Chaque semaine, Sciences et Avenir répond à une question posée par un lecteur sur Facebook. Intéressons-nous cette fois à l’efficacité de l’hypnose thérapeutique.

L'efficacité de l'hypnose est reconnue, mais difficile à démontrer

Déjà utilisée au 19e siècle en psychiatrie, l’hypnose rencontre un succès grandissant chez les médecins depuis les années 1950, y compris en France. © GARO / Phanie / AFP

Nous répondons à vos questionsSciences et Avenir a proposé à ses fans sur Facebook de poser leurs questions (scientifiques, bien sûr) et, cette semaine, a été retenue celle de Guillaume Deslandes : « Existe-t-il une explication rationnelle et scientifique à l’hypnose ? » L’occasion de revenir sur l’hypnose, technique encore parfois considérée comme un objet de foire ou une technique de magicien. Pourtant, l’hypnose marche vraiment… Continuer la lecture

10 infos à connaître sur l’hypnose

C’est toujours un peu agaçant de voir que, pour les journalistes politiquement corrects, l’hypnose devrait impérativement être pratiquée par des praticiens en médecine, qui auront (pour la très grande majorité d’entre eux) fait moins de formation que moi… C’est vrai que je n’ai ni vocation, ni prétention de « soigner » : accompagner, laisser chacun trouver ses propres pistes, ses propres solutions, en lui en laissant le temps, dans la lignée de M. Erickson, me semble un gage de liberté plus grande.

Car il est vrai que l’hypnose permet de régler tellement de nos problèmes ! Voici une petite video très courte de 2 mn qui vous en présente un large échantillon de domaines d’application.

Et bon, après tout, le choix appartient (encore, pour l’instant) aux clients/patients !


 L’hypnose peut-elle aider à soigner ? 10 infos à connaître

Oui, par exemple pour surmonter un blocage physique ou arrêter de fumer. Mais il faut tomber sur un bon praticien… on fait le point en 10 infos essentielles. Retrouvez l’enquête en intégralité de Nathalie Bensahel dans l’Obs du soir.

Source : L’hypnose peut-elle aider à soigner ? 10 infos à connaître

 

Imagerie médicale et hypnose

On savait que le cerveau ne savait pas faire la différence entre le rêve et la réalité. De ce fait, il ne fait pas non plus de différence entre ce qui est vécu durant une séance d’hypnose, et ce qui est vécu dans la réalité. En conséquence, une fois revenu dans la réalité, c’est comme si la situation avait déjà été vécue. « Et du coup, ça se passe beaucoup plus comme on l’avait souhaité » ! (voir Auto-hypnose et burn-out). D’autant que les preuves scientifiques sont là !

Des bases scientifiques plus solides

Les progrès de l’imagerie cérébrale et des neurosciences permettent de mieux comprendre l’état hypnotique et ses bénéfices thérapeutiques.

 23/3/15 – 15 H 20| LaCroix.com

L’imagerie médicale permet de comprendre le fonctionnement du cerveau en activité pendant l’hypnose.

L’imagerie médicale permet de comprendre le fonctionnement du cerveau en activité pendant l’hypnose. (ZEPHYR/SPL/COSMOS/)

Après avoir été largement utilisée jusqu’en 1920 (pour soigner notamment les traumatismes de la Grande Guerre), l’hypnose a été délaissée par les médecins pendant le reste du XXe  siècle, avant qu’ils s’en emparent à nouveau à l’aube des années 2000. Ce regain d’intérêt est lié en grande partie à l’essor récent des neuro­sciences cognitives, qui l’ont sortie des pratiques un peu « magiques » en lui conférant une objectivité.

Les progrès de l’imagerie cérébrale, notamment le TEP (tomographie par émission de positrons) permettant d’observer un cerveau en activité, ont élucidé les mécanismes qui entrent en jeu. « On a pu montrer qu’il s’agissait d’une fonction cérébrale cognitive, en lien avec Continuer la lecture

Hypnose. Au coeur du bloc opératoire

 9 mars 2015 à 11h04 / Didier Déniel /

La Bretagne est un pôle de référence en matière de prise en charge adoucie des personnes opérées à l’hôpital. Dans ce cadre, de plus en plus d’anesthésistes, en accord avec leurs patients, choisissent l’hypnose pour certaines interventions chirurgicales. Nous avons suivi l’une d’elles à l’hôpital de Redon (35).

Continuer la lecture