C’est le bon moment pour arrêter de fumer

L’hypnose est reconnue comme l’une des méthodes les plus efficaces pour l’arrêt du tabac

Arrêtez de fumer ! Sevrage tabagique

The Smoke by Lucas Zoltowski

Taux de réussite dans le sevrage tabagique par hypnose :

  • 72 % des personnes arrêtent de fumer un mois après la séance.
  • Puis parmi les 28 % restant : 63 % à deux mois.
  • Puis parmi les 27 % restant : 45 % à trois mois.
  • Puis parmi les 55 % restant : 35 à 40 % à six mois (efficacité substituts nicotiniques : 7 %)

Savez-vous que ?…

Source : lequotidiendumedecin.fr

Arrêt du tabac

Voilà ce que vous ingérez lorsque vous fumez

Fumer, c’est à la fois être accroc à une drogue synthétique et avoir un désir irrésistible de l’obtenir par n’importe quel moyen.

Aujourd’hui, aucune cigarette n’est plus entièrement naturelle. Pesticides, additifs : ce sont 2 500 composés chimiques différents auxquels s’expose chaque fumeur… Dans la fumée de cigarette respirée, inhalée et avalée, c’est plus de 5 300 produits chimiques dont au moins 60 sont reconnus comme cancérigènes !

Vous savez que chaque cigarette réduit votre durée de vie. Mais savez-vous de combien ? Eh bien, statistiquement de 11 minutes, soit 7 à 8 ans de moins en moyenne pour chaque fumeur

Vous fumez : à quel prix ?

En échange de votre vie et de votre argent (pour 10 cigarettes par jour, ça vous coûte environ 110 € par mois, soit 1 300 € par an : de belles vacances !), elle vous inonde le cerveau de nicotine en 20 secondes. C’est un stimulant qui ne vous apaise pas, au contraire ! Elle augmente ainsi pour quelques instants vos capacités d’apprentissage, votre attention, votre mémoire, votre réactivité. Elle inhibe votre anxiété et – cerise sur le gâteau : elle vous fait sécréter de la dopamine qui vous donne du plaisir ! Dommage qu’elle vous empêche également d’en faire quelque chose en vous fatigant davantage au passage…

Arrêt du tabac

Fumer raccourcit la vie de 11 minutes par cigarette

Chaque cigarette réduit également votre appétit (vous êtes donc en sous-poids depuis le début), et vous fait consommer davantage d’énergie. En réaction à cette drogue, votre fréquence cardiaque augmente d’environ 20 % (10 à 15 cycles/minute), tout comme votre tension artérielle (vu les saloperies qu’elle contient, on comprend que le corps fonctionne au maximum de ses capacités pour l’éliminer au plus vite, le pauvre !). Enfin, les muscles de votre squelette se relâchent (source).

Arrêt du tabac…Une fois les effets dissipés, évidemment, vous n’avez plus envie que d’une chose : ravoir votre dose !!! … et donc rallumer une cigarette…

Le tabac est donc en réalité un maître-chanteur cynique, cruel et hypocrite…

Sans compter le mal qu’il fait à notre planète !

Arrêt du tabacMais alors… Et comment font les non-fumeurs ? C’est le moment de vous poser la question une dernière fois !

En quoi l’hypnose va vous aider ?

Que la dépendance à la nicotine soit faible ou forte (les proportions de succès et d’échec sont les mêmes), l’hypnose remet le futur ex-fumeur dans une logique de décision proche de sa première fois. Longtemps englué dans sa dépendance, il peut enfin (re)prendre sa décision en redéfinissant la cigarette comme néfaste, inutile, voire comme un bourreau dont il est devenu la victime (« fumer tue »).

Arrêt du tabac

C’est vous qui décidez de votre liberté…

L’hypnose ericksonienne (celle que je pratique) loin de faire croître dégoût, écœurement et autres inconvénients, va au contraire viser à amplifier la liberté retrouvée, le plaisir d’être victorieux, d’avoir maîtrisé cette dépendance, de retrouver les goûts, les odeurs, le souffle ! Et pour cela, va vous inciter à reconnaître vos propres forces, vos propres ressources.

Comment se passent les séances ?

Arrêt du tabacCar chaque fumeur a, quelque part en lui, le désir de se délivrer – un jour – du tabac. C’est justement le rôle du praticien en hypnose d’amplifier cette part en lui présentant un discours différent, qui lui redonne une sensation de liberté, et surtout celle de pouvoir enfin arrêter cette dépendance. Ainsi, en partant des réponses livrées par le fumeur (images, valeurs, inconvénients, avantages etc), l’hypnologue va suggérer durant la séance toutes les idées mobilisatrices dont va pouvoir s’emparer le futur ex-fumeur : les risques pour la santé, la forme physique retrouvée, le plaisir de retrouver le goût, la suppression des odeurs nauséabondes, les économies d’argent, le pouvoir repris sur sa dépendance, etc…

Lors de l’échange préliminaire avec l’hypnologue, le fumeur va exposer son point de vue, ses craintes, ses peurs. Il peut et doit aborder tous les aspects afin qu’on balaie, au cours de la séance, tout risque de rechute : besoin de compensation, peur de prendre du poids, anxiété mal évaluée…

D’un point de vue médical, parmi les nouveaux ex-fumeurs :

  • 87 % sont restés positifs durant les premiers jours
  • 95% sont restés optimistes les premiers jours
  • 30% n’ont pas pris de poids, 5 % en ont même perdu, les autres ont pris le poids qu’ils auraient dû avoir s’ils n’avaient jamais fumé (source).

Combien de séances ?

La première séance produit déjà, généralement, des effets appréciables (généralement, 75 % des fumeurs réguliers ont arrêté de fumer pendant au moins une semaine). Le plus souvent, elle montre au moins « le chemin de l’arrêt de fumer » : de ce fait, deux et parfois trois séances seront nécessaires pour soutenir, confirmer et poursuivre le détachement – d’autant si le tabac est ressenti comme une béquille utile dans la vie quotidienne : tensions familiales ou professionnelles, habitude rassurante du geste, l’impression d’aide à la gestion du poids, ou d’aide à la gestion du stress (si le tabac n’était pas, en réalité, une drogue aussi dangereuse et inutile que l’héroïne pour « se sentir bien », on applaudirait !)

Vous continuez à fumer après cette première séance ? Vraiment autant de cigarettes qu’avant ? OK… Alors qu’est-ce qui a changé, ailleurs ? Vous dormez mieux ? Vous êtes moins stressé ? Vous respirez mieux ? Quoi d’autre ? Soyez honnête avec vous (et avec moi)…
Bon ! Il reste donc à faire une deuxième séance pour installer le changement, en le renforçant… Un peu de patience : ça fait des années que vous fumez, vous pouvez bien y consacrer 1 h de plus, non ? Et le prix de cette séance sera amorti en 10 jours, c’est donc pas une excuse 🙂

Comment ça va se passer, après ?

ArretGénéralement, la meilleure façon d’arrêter est un arrêt complet et immédiat. Parfois, le nouveau ex-fumeur va avoir envie de tester : c’est d’accord ! Arrêter de fumer, c’est un nouvel apprentissage, comme apprendre à marcher pour un enfant, qui tombe, se relève, retombe, et apprend comment faire pour ne plus tomber, puis à trouver son équilibre.

Et ce n’est pas pour autant que ça n’a pas marché, car en réalité, cette cigarette-là est déjà  très différente de celles d’avant, non ? D’ailleurs, le plus souvent, la demi-cigarette fumée à cette occasion est vraiment la dernière…

De ce fait, après chaque séance, la vigilance est de mise : l’hypnose n’est pas une baguette magique, ni un miracle !

Arrêt du tabacArrêter de fumer est une victoire, un événement important ! A ce titre, ça mérite beaucoup d’attention, beaucoup de soin pour ne pas le remettre en péril ! Considérez aussi le tabac comme un parasite, un « petit monstre » qui vivrait à l’intérieur de vous-même : une fois là, il peut le plus souvent hiberner, parfois disparaître. La moindre inspiration de nicotine, même des années après, pourrait le réveiller et le remettre en activité ! Une fois débarrassé du tabac, aurez-vous vraiment envie de tout re-sacrifier, une nouvelle fois, à cette habitude mortelle ?

Au fur et à mesure du temps (« le temps guérit tout », dit-on), ce sevrage tabagique va devenir de plus en plus facile – jusqu’au point où vous ne penserez plus jamais à la cigarette, comme si vous n’aviez même jamais fumé de votre vie.

Etes-vous VRAIMENT motivé pour arrêter ? Etes-vous VRAIMENT prêt ?

Arrêter de fumer

Rions-en, plutôt !

Si :

  • tout cela n’a pas renforcé votre volonté d’arrêter,
  • prendre une cigarette est « trop bon »,
  • vous n’êtes pas disposé à faire quelques efforts pendant quelques jours,
  • c’est votre entourage familial ou professionnel qui vous pousse à arrêter de fumer, sans en avoir réellement envie vous-même,
  • vous rencontrez actuellement des difficultés personnelles ou professionnelles,
  • vous n’êtes pas prêt à prendre le temps de « jouer le jeu », y compris d’y consacrer deux ou trois séances,

alors, l’échec est possible – d’autant si vous ne prenez pas le temps de bien installer le nouveau comportement « non-fumeur », en une ou deux séances supplémentaires.

Et donc (sauf si vous n’avez pas le choix, pour raisons de santé, par exemple), s’il vous plaît, ne prenez pas rendez-vous : je ne vois pas comment je pourrais vous aider alors que vous n’avez pas envie de vous aider vous-même Comme vous attendez de moi un soutien efficace et maximal, j’attends de vous une participation pleine, volontaire et motivée !

De plus, les gens insuffisamment motivés pour leur sevrage tabagique annulent leur rendez-vous parfois poliment, parfois sans prévenir (ni même répondre aux SMS ou appels de rappel). Mon temps est aussi précieux que le vôtre ; annuler au dernier moment ou continuellement est à la fois un manque de respect et un échec pour vous. Arrêter de fumer vous semble déjà assez difficile comme ça sans, en plus, continuer à vous mentir sur votre « volonté », non ? Avant de me contacter, posez-vous la question de votre motivation, faites le point…

Une petite video, pour terminer ?