Pour perdre du poids

Qu’il s’agisse d’un simple grignotage énervant, d’un appétit trop présent, d’aliments que l’on s’interdit, ou encore de troubles alimentaires plus graves* (boulimie, anorexie…) les problèmes de poids renvoient inévitablement à l’image que l’on a de soi-même et qu’on montre aux autres.

Troubles alimentaires et gestion du poidsLorsqu’il s’agit d’un surpoids, bien souvent, beaucoup de régimes ont été essayés : simple suppression des féculents, puis régime dissocié, protéique, glucidique, Dukan, Cohen… Ca a marché… un temps… Et puis les kilos sont revenus, souvent accompagnés d’autres kilos supplémentaires !

Et vous avez recommencé (encore), tenté d’autres régimes, consulté un diététicien ou un nutritionniste (maintenant, au moins, vous connaissez les bons aliments et les bonnes quantités !) – sans plus de succès : c’est le tristement célèbre « effet yo-yo »… En fait, le corps se rappelle très bien ce qu’on lui fait ; quand on le prive, il se rattrape dès qu’il le peut et stocke encore plus efficacement, en prévision d’une possible prochaine période de privation… Sans compter que se restreindre sur tout (ou presque) crée de la frustration, génère de l’obsession et renforce l’envie, préparant ainsi le terrain pour la prochaine rechute !

Généralement, la raison première du grignotage et de la prise de poids est le stress, qui entraîne une plus grande recherche de bien-être et fait tomber dans un état compulsif de « manger pour se réconforter ». Mais il peut y avoir bien d’autres origines à cette problématique apparente : facteurs psychologiques, physiologiques, sociaux ou encore expériences personnelles douloureuses. Car même si ce comportement n’est pas désiré, consciemment, il répond pourtant souvent à un véritable et important besoin inconscient

L’hypnose seule ne va pas vous faire perdre du poids : on ne ressort pas d’une séance d’hypnose avec 2 kg en moins ! L’hypnose ericksonienne est un outil d’apprentissage, grâce auquel on va pouvoir faire le point sur les dysfonctionnements du comportement alimentaire pour ainsi modifier celui-ci en profondeur, puis surtout agir sur les comportements responsables de ce problème (comme apprendre à se relaxer et à réduire le niveau de stress). On peut par exemple changer la perception de certains aliments, de certains comportements. Lhypnose est donc, en quelque sorte, une reprogrammation du cerveau : se regarder vivre, prendre conscience « de l’intérieur » de ses agissements et de ses mécanismes, chercher de nouvelles réponses à ses besoins, et enfin se créer de nouveaux automatismes qui vont progressivement remplacer les anciens.

Une efficacité prouvée
Il y a à ce jour plusieurs investigations médicales différentes qui ont étudié l’effet de l’hypnose sur la perte de poids. Une méta-analyse de ces différentes études a été publiée par Kirsch, Montgomery & Saperstein en 1995, qui a conclu que :

  • les participants du groupe « hypnose » semblaient particulièrement bien au long cours, et continuaient à perdre du poids après la fin du traitement,
  • « l’addition de l’hypnose apparaît avoir un effet substantiel et significatif »,
  • « la perte de poids moyenne rapportée dans les cinq études indique que l’hypnose peut plus que doubler l’effet d’une TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale). »

Le processus demande de la motivation, car certaines personnes vont être prises entre :

  • leur volonté de réussir simplement à changer de comportement puis à perdre du poids,
  • la solution apprise souvent de longue date, par exemple se jeter sur la nourriture pour calmer le stress et se réconforter après une journée difficile,
  • et leur envie irréaliste de perdre tout leur poids superflu, tout de suite – ce qui n’est évidemment ni souhaitable, ni possible.

Gérer son poids en réglant ses troubles alimentairesChaque séance commence donc par un entretien préalable au cours duquel sont abordés vos rapports avec la nourritures, la nature de vos troubles alimentaires, et ce que vous pensez de ces comportements.  A partir de là, le praticien en hypnose ericksonienne reprend ensuite vos mots, vos sensations, pour vous entraîner dans un travail intériorisé qui va vous mener vers une négociation entre différentes parties souvent contradictoires de vous-même, puis vers la génération de nouvelles façons de penser, de ressentir, d’être et de réagir.

Une fois la raison de ces compulsions disparue, le changement du dérèglement alimentaire devient alors simple, naturel et accessible, et vous pouvez progressivement retrouver votre poids de forme.

C’est un travail qui est généralement d’assez longue haleine (de 4 à 6 séances jusqu’à une dizaine de séances pour les comportements alimentaires plus toxiques), car ce type de dysfonctionnement est souvent profondément ancré. Aussi l’action de l’hypnose va devoir s’exercer à plusieurs niveaux :

  • Apprentissage d’un temps de pause et de récupération,
  • Renforcement de la motivation,
  • Amincissement au rythme idéal pour l’équilibre psychologique et physique,
  • Différenciation entre la faim physiologique et la faim émotionnelle,
  • Meilleure gestion des émotions négatives à la source de cette faim émotionnelle,
  • Acquisition de nouveaux comportements alimentaires, plus sains et plus respectueux,
  • Renforcement de votre confiance en vous et changement de votre image personnelle,
  • Et enfin, reconquête et conservation de votre poids d’équilibre.

Et une fois le travail terminé, vous retrouvez le plaisir d’une alimentation équilibrée, le goût de l’effort physique, et une vraie sensation de bien-être !

* Dans les cas plus graves de troubles compulsifs du comportement alimentaire, surtout s’ils engagent le pronostic vital, une prise en charge médicale complète est indispensable : dans ce cas, l’hypnose pourra intervenir en complément des ressources médicales en cours.